Le grand vertige Pierre Ducrozet

La viduité

L’invention, en rhizome, d’une écologie romanesque du mouvement. Dans ce grand roman choral contemporain de nos catastrophes, et de leur aveuglement, écologiques, Pierre Ducrozet met en mot le vertige de destruction, l’utopie d’une reconstruction et surtout la mouvance indomptable des corps. Le grand vertige ou quand l’écologie ouvre une piste poétique.


Voir l’article original 818 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s