Relire Nietzsche pour écouter ses tripes !

Le blog A Lupus un regard hagard sur Lécocomics et ses finances

Je me trouvais l’autre jour dans ma salle de sport lorsque je vis en face de moi un type courant comme un dératé sur son tapis, le visage inondé de sueur et tordu par une expression de douleur. Ce n’est qu’au deuxième coup d’œil que je reconnus mon ancien professeur de philosophie de licence. Un vague souvenir me revint à l’esprit, il nous avait parlé de Nietzsche.

Je me demandai ce que le célèbre philosophe allemand aurait songé en voyant cet homme nous enseigner sa pensée avant de se précipiter dans un club de gym pour se martyriser ainsi sur des machines et se sculpter un corps d’acier. Après tout, Nietzsche n’était-il pas le philosophe qui avait donné ses lettres de noblesse au corps en le désignant comme “la grande raison” [dans Ainsi parlait Zarathoustra, Nietzsche repense ainsi la…

Voir l’article original 708 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s