La frontière de verre, roman en neuf récits Carlos Fuentes

La viduité

Quelle frontière nous sépare de nous-mêmes, des autres, quel pouvoir politique dessine cette frontière de haine et de barbelés, comment du Mexique se définit-on par rapport au puissant voisin états-uniens ? Dans ces neufs puissantes nouvelles, Carlos Fuentes poursuit son interrogation romanesque sur notre commune humanité, sur les dominations et les révoltes, les hasards et les destins. La frontière de verre exprime avec force, sous toutes ses formes, la curieuse mélancolie d’aspirer à ce qui nous manque.


Voir l’article original 715 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s