Cette brume insensée Enrique Vila-Matas

La viduité

Dédoublement de la disparition, apocalypse de l’intertextualité. Avec son habituel et extraordinaire talent, Enrique Vila-Matas poursuit son interrogation sur ce qu’est être un auteur en signant un livre, bourré de références, dont il n’est jamais vraiment l’auteur. Cette brume insensée se révèle une très fine réflexion sur la citation, sur le mythe des écrivains disparus et sur l’effacement à l’œuvre chez tout écrivain. Un grand et drôle roman sur tous les discours qui, au bord de l’abîme, nous portent.


Voir l’article original 1 318 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s