Lundi lecture #88 : Amatka

Des annotations dans la marge

amatkaAmatka est une colonie perdue dans la toundra. On peut la rejoindre en train, enfermé dans un compartiment aux vitres opaques. Il est fortement déconseillé de franchir les limites de la colonie et d’aller jusqu’au lac tout proche. Une imposante champignonnière fait tourner l’essentiel de l’économie et de la vie locales.

Vanja a été envoyée depuis une autre colonie pour une enquête administrative sur l’usage de produits d’hygiène. Elle découvre les spécificités d’Amatka, son comité aux airs secrets, sa vie au ralenti, sa grisaille et ses non-dits. Là-bas plus qu’ailleurs, il est important de marquer les objets pour qu’ils conservent leur forme. Dans le cas contraire, c’est toute la colonie qui risque de disparaître. A mesure que Vanja enquête, elle découvre de plus en plus de choses étranges sur le fonctionnement de la colonie. Et seul le bibliothécaire semble disposé à l’aider.

Karin Tidbeck nous emmène dans un monde étrange…

Voir l’article original 61 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s