Trois roubles (et autres nouvelles) | Ivan Bounine

Les Petites Analyses

L’Histoire est impitoyable ! Elle est capable de faire entrer un écrivain par la grande  porte, d’inscrire son nom en lettres d’or sur le fronton avant de l’envoyer promener dans les méandres de l’oubli…

Ivan Bounine fut cet auteur russe qui côtoya les Tolstoï, Gorki, et autres Tchekhov. Après la révolution d’Octobre il s’exila en France où il vécu plus de trente ans et reçu le prix Nobel de littérature en 1933. Il est reconnu, en Russie, comme l’un des plus grands prosateurs du XXème siècle. Excusez du peu.

Et pourtant, aussi étrange que cela puisse paraître, son nom reste confidentiel chez les francophones. Il suffit de fouiller dans les étagères de libraires pour comprendre qu’il brille par son absence. Nous le considérons comme un écrivain de seconde zone écrasé par les vrais géants de la littérature russe mais qu’en est-il vraiment ? Trois roubles (1) est un recueil de…

Voir l’article original 594 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s