Piranhas, Roberto Saviano

Pamolico

Piranhas se lit en apnée. Roberto Saviano, auteur de plusieurs récits et enquêtes au cœur de la ‘Ndrangheta (Extra Pure – alias ZéroZéroZéro pour son adaptation sérielle) et de la Camorra, mafia napolitaine (Gomorra), frappe fort de nouveau. Dans ce qui est cette fois un roman, les héros sont adolescents. Des adolescents qui semblent ne pas avoir eu d’enfance, avoir appris parce que le quotidien, parce que l’environnement, appris intuitivement. Ils sont prêts à tout, veulent compter. Dans l’ombre de Nicolas, alias Maharaja, ils creusent leur route, impriment leur marque, font naître une nouvelle peur. La «paranza des gamins» a éclos. À Naples, cité camorriste et ville natale de Roberto Saviano, les différentes familles se disputent le territoire, les rues, les places de deal dans un étrange organigramme horizontal. Lutte d’influence et lutte de pouvoir, jeux d’alliance dangereux, parties d’échecs endiablées. Tradition…

Voir l’article original 317 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s