Étés anglais, Elizabeth Jane Howard

Pamolico

Étés anglais ou le premier tome de la saga des Cazalet, enfin traduit dans la langue de Molière. Le quotidien d’une famille, d’une famille bigarrée, riche en personnalités diverses et en histoires personnelles et collectives. Elizabeth Jane Howard, à la manière de chroniques où s’entremêlent de nombreuses intrigues, raconte deux étés successifs, ceux des Cazalet. Cette fratrie est composée de trois frères et d’une sœur qui, désormais ont chacun bâti leur propre famille, à l’exception de Rachel. Tous les ans, ils se retrouvent à la campagne, chez leurs parents, le Brig et la Duche, pour les vacances d’été. Les cousins, adolescents et enfants, les beaux-frères et belles-sœurs, les grands-parents, toutes les générations cohabitent, échangent, se supportent. Les servantes, cuisinière et autres jardiniers, à la fois invisibles et partie prenante du quotidien à Home Place, évoluent dans l’ombre, même si l’auteure veille à leur donner du caractère et…

Voir l’article original 389 mots de plus

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s