Quadrille, Inès Benaroya

Pamolico

Un quadrille français, ou sorte de quatuor familial, réfléchi par une famille similaire et pourtant si étrange, de l’autre côté de la Méditerranée, quelque part en son cœur, perdue sur une île grecque. Le quadrille n’aura ensuite de cesse de se faire, refaire et défaire, au fil des alliances et des affinités mouvantes entre ces huit protagonistes. C’est Ariane, l’héroïne, qui raconte, sorte de voix off un peu mélodramatique – à l’image de l’histoire qu’elle livre par bribes. Inès Benaroya a choisi d’intercaler passé et présent dans une veine tentative de préserver un suspense qui n’existe pas: ce qu’elle (et la quatrième de couverture) s’évertuent à préserver n’est que la concrétisation de l’hypothèse la plus évidente qui traverse l’esprit d’un lecteur potentiel. Arianne, Pierre et leurs deux enfants n’auraient jamais dû croiser la route des Sainte-Rose, ils pourraient bien ne jamais s’en remettre – comme en témoigne d’ailleurs le quotidien…

Voir l’article original 259 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s