La Vie Silencieuse de la guerre de Denis Drummond

Ju lit les mots

Ce n’est pas une lecture simple, ni simpliste, le sujet est grave mais abordé d’une manière que j’ai particulièrement apprécié.

À travers quatre clichés, nous découvrons l’histoire d’un photographe de guerre et de son travail.Le prisme de la guerre saisit sur un instant présent, avec les interprétations que cela engendre, donne à ce livre, une saveur particulière, malgré un sujet dont l’horreur nous touche.

Quatre photos, quatre conflits contemporains :Rwanda, Bosnie, Afghanistan, et Irak.Un déroulé qui colle à la chronologie et qui nous remet en mémoire les sensations à l’instant T.

Je n’étais pas insensible à ces conflits, cette lecture a tout fait remonté à la surface et je dois dire que cela m’a chamboulé.

Je me suis remémoréces sentiments d’horreur qui m’avaient saisis au moment où les informations nous « balançaient » les images…Nous sommes toujours dans le visuel, mais sous un angle bien différent.Ici, les photos d’un journaliste…

Voir l’article original 582 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s