Les lance-flammes Roberto Arlt

La viduité

L’inquiétude métaphysique, ses discours utopiques, ses destructions, vérité, pureté, humiliation. L’Astrologue, le Ruffian mélancolique, Barsut et Erdosain, autant de personnages en pleine déréliction, contaminent le lecteur par leur panique face à la souffrance de vivre leur refus de la vie donnée dans l’isolement urbain. Les lance-flammes un immense roman sur les marges de Buenos-Aires, sur les si révélatrices franges de l’humanité.


Voir l’article original 547 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s