Entretien avec un Auteur – Alexandre Page

Partir, c’est mourir un peu, d’Alexandre Page est réellement un chef d’œuvre. Il va être difficile pour moi de le résumer pour laisser place à l’auteur sans trop en dire.

Alexandre Page, Partir, c’est mourir un peu, auto-édition, 2019, 775pages.

Durant ces pages, on vit avec la dernière famille impériale de Russie, les célèbres Romanov. Le roman est émouvant, extrêmement bien écrit, on s’attache profondément à la famille et cela a quelque chose d’horrible, tout au long de la lecture, car on connait leur fin. Ou du moins, on en a une vague idée.
On se surprend à être fascinés par ces personnages : le Tsar, l’impératrice, leurs quatre filles et le tsarévitch. Loin d’être dépeints comme des Marie-Antoinette ou des tortionnaires, on découvre un souverain tourné vers l’Occident et profondément bon. On adore cette famille pas bling-bling, bien que disposant d’une grande liberté par ses…

Voir l’article original 2 719 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s