Rivière maudite de Douglas Preston & Lincoln Child

Ju lit les mots

Si on retrouve notre inspecteur aux manières atypiques avec le flegme qui le caractérise, le personnage de son acolyte, qui fait son apparition dans Offrande funèbre, Coldmoon s’épaissit et devient plus intéressant dans ses prises de position ainsi que son caractère. 

Constance, que je découvre, n’est pas en reste et semble avoir une personnalité peu commune, mais pour cela, il va falloir que je lise les précédents opus.

La plume demeure agréable, précise et je dirais un brin plus visuelle dans cet opus, ce qui nous plonge plus facilement dans l’intrigue. 

Même si j’ai été déstabilisée d’y trouver plus d’action digne des séries policières, j’ai apprécié cette parenthèse, où Constance est digne de Wonder Woman qui ne recule devant aucune difficulté… Les descriptions la mettant en scène, sont très visuelles et on imagine facilement cette attitude badasse que les auteurs ont voulu lui donner.

L’enquête n’est pas en reste, avec cette centaine de pieds qui vient s’échouer…

Voir l’article original 487 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s