« Chasseurs de dents » de Cho Won-hee (Cambourakis, 2018)

Les miscellanées d'Usva

Chasseurs de dents

Cela faisait longtemps que je n’avais pas chroniqué d’album jeunesse et le challenge coréen de Cristie m’en a redonné l’occasion. Cette oeuvre de Cho Won-hee est purement percutante et montre – presque sans texte – la brutalité et la barbarie du braconnage et des trafics liés.

Quatrième de couverture : « Cet album choc, couronné au festival de Bologne 2017, dénonce la violence faite aux animaux en prenant un parti pris très radical : ici ce sont les éléphants qui chassent les hommes, pour extirper de leurs bouches les dents dont l’ivoire viendra garnir les étals de commerces de luxe…

Présenté comme le cauchemar d’un enfant, ces grandes gouaches muettes, aux cadrages saisissants, tendent un terrible miroir à notre humanité. »

Je milite pour une littérature jeunesse qui dit les choses avec sincérité et qui prend les enfants au sérieux. Cet album le fait et montre, inversant les rôles, des…

Voir l’article original 180 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s