Offrande funèbre de Douglas Preston & Lincoln Child

Ju lit les mots

J’ai découvert, la plume du duo qui a donné vie à Pendergast avec « Nuit sans fin », j’étais donc ravie de plonger dans la suite de ses aventures avec ce 18ème Opus.

AloysiusPendergats, a une personnalité atypique, qui oscille entre SherlockHolmeset Simon Baker, avec des capacités de discernement hors norme, une excentricité à l’anglaise. Dans cette enquête, nous faisons la connaissance du nouveau collègue Coldmoon, têtu, mais avec des qualités toutes aussi intéressantes.

Sous couvert, de lui adjoindre un nouveau collègue, le nouveau directeur adjoint Walter Pickett, parachute Coldmoon, aux côtés de Pendergast, pour le surveiller, sa manière d’enquêter n’est pas du goût de tous, même si les résultats sont là. Concrètement, il se retrouve sur la sellette et sa chute semble proche…

L’intrigue est classique, mais bien construite, ce qui lui donne un attrait indéniable, c’est l’équipe. Malgré la méfiance de l’un, qui n’est pas dupe et le désir…

Voir l’article original 338 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s