Esther Olivier Bruneau

La viduité

L’âme tient-elle à la possibilité d’un meurtre, nos choix ne sont-ils que la somme de récits ? Dans ce roman allègre et joueur, Olivier Bruneau emporte son lecteur dans un futur où les lovebots sont censées palier à une domination libérale si proche de notre présent. Dans la variation de sa parole, dans son récit enlevé et humoristique, Esther interroge le mimétisme dans toute création pour mieux se demander si l’émancipation et l’absence de sens ne sont pas les moins incertains des traits distinctifs humains.


Voir l’article original 589 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s