« Jiseul » de Keum Suk Gendry-Kim d’après O Muel (Sarbacane, 2015)

Les miscellanées d'Usva

Jiseul

L’histoire coréenne est, parfois, une histoire interdite. C’était le cas lorsque j’ai lu Mémoires d’un frêne de Park Kun-woong, c’est à nouveau le cas avec ce roman graphique tiré du film éponyme d’O Muel (né à Jeju) et mis en encre de Chine par Keum Suk Gendry-Kim.

Quatrième de couverture : « Un livre bouleversant, vibrant hommage aux victimes du massacre de Jeju.

Le livre revient sur l’une des pages les plus sombres de l’histoire de la Corée : le massacre de dizaines de milliers d’habitants de l’île de Jeju, en 1948, marquant l’établissement du régime autoritaire de Syngman Rhee, soutenu par les forces d’occupation américaine. Jiseul est basée sur l’histoire vraie de 120 villageois, habitants de l’île, qui se sont cachés dans les cavernes de Seogwipo, après que les autorités d’occupation américaines eurent désigné tous les habitants dans un rayon de 5 km depuis les côtes comme des émeutiers

Voir l’article original 518 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s