Littérature : « Le manteau de neige » de Nicolas Leclerc (Le seuil)

La culture dans tous ses états

712Z-wPVIhLL’Histoire :Katia est haptophobe : elle ne peut supporter aucun contact physique. Ses parents ont tout tenté depuis son enfance, médecins, psys, guérisseurs, rien n’y fait. Mais le malaise de Katia prend une ampleur plus inquiétante lorsque son grand-père est sauvagement assassiné par sa femme. Un détail cloche cependant : cette dernière était dans un état végétatif depuis 30 ans…

La couverture représente une maison isolée au milieu d’une forêt enneigée. Elle interpelle, tout comme le bandeau titrant « Du sang frais dans le thriller français », telle est l’enveloppe de ce « Le manteau de neige » de Nicolas Leclerc aux éditions Le seuil. Avec une telle annonce, nous n’avons que deux choix possibles, succomber à la magie d’un thriller ou alors tomber de haut, choir lamentablement et le ranger aux rayons des promesses non tenues. Je vous le dis tout de go, sans vouloir maintenir un suspens hitchcockien…

Voir l’article original 461 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s