Summer Mélodie, David Nicholls

Pamolico, critiques romans, cinéma, séries

Summer Mélodie (ou Sweet Sorrow) est un roman qui serait peut-être plus à sa place sur les étagères d’un rayon jeunesse que sur un présentoir de littérature dite adulte. Cela dit, c’est un joli livre qui aborde avec beaucoup d’intelligence l’adolescence et ses dérives, l’adolescence et ses doutes, et ses remises en question, et ses expériences inoubliables.

Charlie a seize ans, c’est son dernier été avant le lycée où il sait qu’il n’ira pas puisque ses résultats ne sont pas suffisamment bons – il aurait d’ailleurs peut-être été judicieux de fournir au lecteur un petit résumé du parcours scolaire classique britannique. Les vacances ont toujours eu pour lui un goût d’ennui et de langueur, de joie forcée, à la fois trop longues et trop courtes. Il se traîne de la station-service où il travaille au noir quelques heures par semaine, à sa chambre, en passant par le canapé du…

Voir l’article original 261 mots de plus

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s