La tresse de Laetitia Colombani

Ju lit les mots

Le confinement a été l’occasion pour moi de découvrir des livres qui étaient dans ma PAL depuis un moment, mais que je n’avais pas eu le temps ou l’envie de lire. Pourtant, dès sa sortie, « Latresse » me faisait de l’œil, mais j’attendais le bon moment et puis les mois passent et le moment n’arrivait pas…

J’avais l’espoir que cette lecture soit une parenthèse que l’on découvre comme en apesanteur, au vu des différents retours très élogieux que j’ai pu lire. Malheureusement, il m’a manqué certaines choses au vu du sujet.

Nous faisons la connaissance de trois femmes, trois destins qui s’entrelacent, à l’image de cette tresse.

Smita, l’intouchable qui porte en elle l’espoir d’une meilleure condition pour sa fille, qu’elle veut envoyer à l’école.Elle décide d’offrir ses cheveux à Vishnu…(On sait très bien ce que les cheveux deviennent, c’est un vrai commerce…)

Giulia, sicilienne, qui décide, à la mort de…

Voir l’article original 566 mots de plus

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s