Baume du tigre, Lucie Quéméner

Pamolico, critiques romans, cinéma, séries

Baume du Tigre retrace l’histoire de quatre sœurs, Edda, Wilma, Isa et Etta, qui vivent avec leur mère, leur oncle, leur tante et leurs grands-parents maternels. Très proches les unes des autres et avec une différence d’âge minime, les filles, avec l’adolescence, trouvent leur dictatorial grand-père de plus en plus difficile à supporter. Elles ne peuvent s’habiller comme elles l’entendent, regarder les émissions qu’elles souhaitent voir, choisir les études qu’elles voudraient suivre. Les ancêtres et les parents sont, dans la culture chinoise, en haut de la hiérarchie familiale. Leurs enfants leur doivent respect et amour. Ils se sont sacrifiés pour eux donc ce n’est qu’un juste retour des choses, le sens dans lequel va la vie. Les autres femmes de la maison ont l’habitude, elles se sont faites à la loi patriarcale et tentent tant bien que mal de tempérer, malgré tout conscientes de l’épreuve et du dilemme vécus…

Voir l’article original 193 mots de plus

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s