« Le monde selon Setchan » de Tomoko Oshima (Le Lézard noir, 2020)

Les miscellanées d'Usva

61iiAXhg35L

Si je ne suis pas friande de l’intégralité du catalogue du Lézard noir je me laisse souvent séduire par leurs publications relatives à la jeunesse japonaise. Après avoir beaucoup aimé le premier volet de Mauvaise herbe de Keigo Shinzo, je me suis naturellement orientée vers ce one-shot à la couverture envoûtante.

Quatrième de couverture : « Dans un monde alternatif, la société tokyoïte est secouée par des mouvements étudiants. Sur fond de terrorisme et de préoccupations nucléaires post-Fukushima, Setsuko, étudiante, fait figure d’exception. Apolitique, détachée de cette réalité, elle n’a d’attrait que pour le sexe sans engagement. Par un après-midi ensoleillé, elle sera pourtant abattue dans une fusillade. Entre temps, son destin aura croisé celui d’Atsushi un autre étudiant sans histoires.

Ceux que l’on surnomme Setchan et Akkun, ces deux êtres que tout oppose, vont se rapprocher et se perdre. »

L’ouverture de l’histoire se fait sur l’assassinat de Setchan…

Voir l’article original 362 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s