Raymond Gurême (1925 – 2020)

Blog Histoire Géo

Dès le 6 avril 1940, un décret interdisait la libre circulation des nomades en France et les assignait à résidence. De nombreux départements créèrent alors leur camp pour Tsiganes et forains, décidé par l’occupant nazi et orchestré par la police française et 6000 à 6500 nomades ont ainsi été internés pendant la guerre. Raymond Gurême, décédé dimanche dernier, fut l’un d’eux, interné d’abord dans le camp de Darnétal, près de Rouen. Il avait alors 15 ans et fut arrêté avec sa famille, qui exploitait un cirque et un cinéma itinérant, à Petit-Couronne le 4 octobre 1940. Après Darnétal, la famille fut internée à Linas-Monthéry dans l’Essonne et survit dans des conditions atroces, sans nourriture ni de quoi se chauffer.
Le jeune Raymond parvint à s’échapper du camp, mais revint à plusieurs reprises pour apporter de la nourriture aux siens. En avril 1942 sa famille fut transférée dans le plus grand…

Voir l’article original 257 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s