Cœur de chien | Mikhaïl Boulgakov

Les Petites Analyses

Le chien n’est pas un animal comme un autre. Il a, pour nos yeux d’êtres humains, une valeur qui varie suivant les époques, les régions du monde ou encore les situations dans lesquelles nous nous trouvons. Ainsi les francophones que nous sommes considérons le chien comme le meilleur ami de l’homme tout en conservant le mot dans notre gamme peu reluisante d’insultes (quel chien! Fils de chien). Il en va de même pour la langue russe. Собака désigne autant le canidé que la personne que l’on injective. Dans d’autres régions du monde, cet animal a un rôle utile, je pense notamment au Grand Nord où des meutes de chiens deviennent des moyens de locomotion dès qu’elles sont attachées à des traîneaux (rappelez-vous L’Appel de la forêt de Jack London). Et que dire de ces boules de poils en Asie qui se révèlent être des objets d’attention à la…

Voir l’article original 833 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s