Carnet d’hiver austral Laurent Margantin

La viduité

41GcrEkRzJL._SX331_BO1,204,203,200_

Instantanés, réflexions sur la débilité du monde et ses aveuglements mais aussi  pensées fugaces, profondes, sur la littérature, la traduction, le régime d’écriture. Dans une prose sautillante, dont la légèreté révèle le long accaparement d’un ressassement nommé vie intérieure ou voix propre, Laurent Margantin nous décrit ici moins sa vie que les réflexions qu’elle lui inspire. La mer au loin, le nom des arbres sur le bout de la langue, Carnet de l’hiver austral est une déambulation  habitée, inspirante.

Voir l’article original 802 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s