Lundi lecture #77 : L’homme-dé

Des annotations dans la marge

lhommedeNous vivons sans jamais réellement décider. Tous nos choix sont guidés par des contraintes en tous genres ou par les normes sociales. Et si nous laissions les dés choisir ? C’est ce que le psychiatre Luke Rhinehart imagine : à chaque fois qu’il doit prendre une décision, il inscrira désormais six possibilités sur un papier et agira selon le dé. L’idée lui paraît séduisante car elle permet de révéler le vrai « moi », celui qui est enfoui sous les carcans sociaux.

Luke Rhinehart débute avec des choix sans importance, avant de voir plus grand. Et s’il était possible régir toute sa vie selon le dé ? C’est le seul moyen d’atteindre un état où l’ego n’influence pas les choix individuels. En laissant le hasard décider, le psychiatre attire peu à peu de plus en plus d’adeptes. Au point d’inquiéter les autorités.

Faussement autobiographique, ce roman de George Powers Cockcroft est devenu culte en raison…

Voir l’article original 45 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s