Musique : Christophe, le beau bizarre.. (1945-2020)

La culture dans tous ses états

MjAxODAzOGJmYWRkZWRiN2EyY2UwOWVlNmQ2MTgxNDBmMjM4ZjAIl y a des chroniques que l’on voudrait repousser éternellement, de celles qui nous touchent profondément, intimement. Écrire cette note en hommage à Daniel Bevilacquac’est aussi ma façon à moi de parler d’un artiste Christophe qui m’aura accompagné tout au long de mon chemin de vie. Christophe c’était le beau bizarre, l’icône d’une certaine idée de la chanson française, un savant mélange de sophistication et de standards populaires incontournables. Les plus anciens parleront de « Aline », les nostalgiques citeront volontiers les fameux « Paradis Perdus » où l’artiste à rejoint ses grandes idoles américaines, mais bien évidemment, tout le monde aujourd’hui pensera avant tout à cette chanson ultime « Les mots bleus ».. Peu de chanson ont eu autant d’impact et ce pour toutes les générations. Car Christophe était un peintre sonore, un esthète du son, un aventurier, un chercheur avant gardiste qui prenait le risque d’être par moment incompris. Pour moi Christophe, c’est…

Voir l’article original 362 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s