Lundi lecture #73 : Avril brisé

Des annotations dans la marge

avrilbriseGjorg est un jeune montagnard qui venge son frère, tué l’année précédente par le membre d’une autre famille. Le jeune homme abat le meurtrier selon les règles puis bénéficie d’une trêve de 30 jours avant d’être à son tour la cible de la famille rivale. C’est le récit de ces 30 jours de répit qui est proposé dans ce roman d’Ismail Kadare, qui introduit le lecteur au Kanun, un code social ancestral qui régit toute la vie des habitants, y compris la « reprise du sang », la vendetta.

Car l’honneur des familles est ce qu’il y a de plus précieux sur le plateau du Rrafsh. La famille d’une victime doit se venger du meurtrier pour respecter le Kanun, à moins qu’elle n’accepte une compensation financière de la part de la famille du tueur. C’est avec un regard extérieur que Bessian et Diane, originaires de Tirana, visitent la région pour leur voyage…

Voir l’article original 110 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s