Littérature : « Astoria » de Washington Irving (chez Libretto)

La culture dans tous ses états

20200212_194903L’Histoire :Avant la ruée vers l’or et la conquête de la Californie, John Jacob Astor, un émigré allemand fut le premier multimillionnaire en dollars américains grâce à l’exploitation de fourrures. Il nous emmène dans ce qu’a été la vraie première richesse de l’Ouest, la forêt, qui faisait vivre tout un peuple de trappeurs, ainsi que des négociants de Montréal à Londres en passant par New York. Astor voulait créer un Empire de la fourrure, dont la capitale se serait appelée Astoria. Ce n’est pas seulement l’histoire d’une quête économique qui nous est racontée, mais bien la conquête d’un nouveau monde, d’une terre de songe qui porte en elle toutes les promesses du futur. On y explore, avec Washington Irving, les montagnes glacées, les flèches des Indiens, les flots du Pacifique ; l’écrivain invente devant nous un genre qui sera l’un des grands mythes du XXe siècle : le western

Voir l’article original 677 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s