Des gens comme nous, Leah Hager Cohen

Pamolico : critiques, cinéma et littérature

Une famille comme les autres – ou presque. Les Blumenthal vivent dans cette maison depuis plusieurs générations. Ils l’aiment même si Walter et Bennie envisagent de vendre, de partir, d’abandonner souvenirs et bois, meubles encombrants et souris. Ils vivent à Rundle Junction depuis des années ; leurs enfants, Pim, Mantha et Tom, n’ont jamais connu que ces murs. Clem, elle, a été la première à partir – et à revenir aussi, revenir se marier dans la maison familiale, dans la maison de son enfance, entourée de ses frères et sœurs, de ses parents, de l’ancestrale Tante Glad, de son oncle et de sa tante, de ses cousins et de ses amies. Les jours passent doucement, les heures s’écoulent, les arrivées se multiplient. Le bercail se remplit peu à peu, résonne de cris et de pleurs, de rires et de jeux, gonfle jusqu’à être sur le point d’exploser.  

Leah Hager…

Voir l’article original 162 mots de plus

2 réflexions sur “Des gens comme nous, Leah Hager Cohen

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s