Jojo Rabbit, Taika Waititi

Pamolico, critiques romans, cinéma, séries

Irrévérencieux à souhait, Jojo Rabbit retrace l’histoire d’un garçon de dix ans, Johannes Betzler (Roman Griffin Davis) qui a pour ami imaginaire Hitler (Taika Waititi lui-même). Jojo vit pendant la Seconde Guerre Mondiale, en Allemagne, et il se soumet donc aux épreuves imposées par les jeunesses hitlériennes, épreuves qui feront de lui un soldat digne de ce nom. Son but ultime ? Rentrer dans la garde rapprochée du dictateur qu’il idolâtre. Mais c’est avant qu’un incident malheureux et perturbant vienne chambouler ses plans et toute perspective d’évolution au sein de la hiérarchie nazie. Défiguré et « estropié » selon ses propres termes, le gamin déterminé à la gueule d’ange et aux grands yeux innocents se voit assigné la tâche de postier. Il colle des affiches de propagande et se charge du courrier des Allemands. Et puis. Et puis arrive l’impensable : des bruits dans un placard de sa maison le…

Voir l’article original 590 mots de plus

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s