La Longue Patience de la Forêt – Christian Léourier

Albédo

Prix des lecteurs Bifrost 2019

Bifrost

Nouvelle lauréate dans la catégorie francophone, La Longue Patience de la Forêt de Christian Léourier (pour laquelle j’avais votée) est un petit bijou bucolique qui mérite de figurer dans l’anthologie lémurienne 2020 des textes courts (le challenge organisé par le Maki) – tout autant que ZéroS de Peter Watts.

« Dans la forêt, les hommes reconnaissent leur Mère. Elle produit les fruits et les racines qui les nourrit, elle les abrite, elle leur offre les potions, les onguents qui soignent leurs maux, ainsi que les parures nécessaires à la fête qui suit la guérison. Mais, de même que l’embryon baigne dans la chaleur du ventre maternel sans velléité d’en sortir, de même ils restent confinés en elle. À cela, il y a une bonne raison : s’éloigner de son giron, c’est se condamner à mourir asphyxié. »

Voir l’article original 192 mots de plus

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s