In waves, AJ Dungo

Pamolico : critiques, cinéma et littérature

Entre terre et mer, entre présent et passé, AJ Dungo nous fait pleurer.

Son trait, pur et fluide, nous emporte dans les vagues, nous fait glisser sur l’eau, au même rythme que les surfeurs qu’il esquisse. Ce roman graphique, il l’a dessiné pour sa compagne défunte, pour coucher sur le papier leur histoire, sa silhouette, leur passion pour le chevauchement des crêtes d’écume. Il lui avait promis de la rendre immortelle grâce à ses crayons, de graver sur une feuille sa vie, leur relation, alors il tient son serment et donne corps à leur amour, lui donnant une teinte bleu-vert qu’il avoue avoir choisi, outre pour rappeler la couleur de l’eau, pour sa connotation triste. Il entremêle planches sur eux et leur passé, sur elle, lui et leurs amis, et planches sur les pionniers du surf, ceux qui ont marqué la discipline – c’est son…

Voir l’article original 213 mots de plus

2 réflexions sur “In waves, AJ Dungo

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s