Enivrant, sombre et lumineux (Sugar Run, Mesha Maren)

Pamolico, critiques romans, cinéma, séries

Un sugar run, ou un cycle de chance au poker, et pourtant la chance ne semble pas sourire à Jodi, et ce n’est pas faute d’y mettre du sien. Le sort s’acharne contre elle, les rencontres toxiques s’accumulent. À sa sortie de prison, elle est égarée, ailleurs, dépassée par tout ce qu’elle n’a pas vu vivre, passer, par toutes ces années écoulées alors qu’elle était derrière les barreaux, loin de tout, de ses proches, de ses champs et de ses rêves de nature et de vie au grand air. L’amour, le désir, la drogue, autant de circonstances aggravantes, autant de données qui font tourner la roue de la fortune, qui affolent les cœurs et les pensées, les corps et les fantasmes. Les responsabilités sont enveloppées d’un brouillard brumeux, occultées par les esprits engourdis par le sommeil, les médicaments, le tabac, le soleil et la caresse de la…

Voir l’article original 374 mots de plus

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s