La mort selon Turner  de Tim Willocks

Collectif polar : chronique de nuit

La mort selon Turner  de Tim Willocks. Traduit de l’anglais par Benjamin Legrand. Paru le 11 octobre 2018 chez Sonatine, 22€. (377 p.) ; 22 x 14 cm.

Rééditer en poche le 14 novembre 2019 chez Pocket. 7,90€. (456 p.) ; 18 x 11 cm

4e de couv : 

Lors d’un week-end arrosé au Cap, un jeune et riche Afrikaner renverse en voiture une jeune Noire sans logis avant de disparaître. La mère du chauffeur, Margot Le Roux, femme puissante qui règne sur les mines du Cap-Nord, décide de couvrir son fils. Pourquoi compromettre une carrière qui s’annonce brillante à cause d’une pauvre fille ? Dans un pays gangrené par la corruption, tout le monde en effet s’en fout. Tout le monde, sauf Turner, un flic noir de la brigade criminelle. Lorsque celui-ci arrive sur le territoire des Le Roux, une région aride et désertique, la confrontation est terrible, entre cet homme déterminé…

Voir l’article original 646 mots de plus

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s