Somerland Raymond Penblanc

La viduité

62787

Sombre prose de l’enfermement, récit torturé d’un insulaire bagne pour enfants mais surtout échappées imaginaires en écho à une cavale réelle, Somerland emprunte au récit d’aventure pour poursuivre une plongée dans une psyché dont Raymond Penblanc sait nous rendre mouvements et hantises, obsessions et amoureuses révélations.

Voir l’article original 771 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s