Des églises, des dadas et des Harley (Jean-Paul Dubois, Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon)

Pamolico : critiques, cinéma et littérature

Ce roman a été lu dans le cadre du Prix du Roman des Étudiants France Culture / Télérama.

Chaque année, je me dis que le Goncourt est moins exigeant que l’année précédente. Et c’est plutôt positif– je n’ai jamais réussi à lire plus de cinquante pages de Boussole de Matthias Esnard…

Ici, une plume accessible, bien qu’un peu trop géographique pour être légère. Jean-Paul Dubois aime en effet se perdre dans des descriptions détaillées au millimètreprès de paysages / pays / avions / cellules / églises / prisons. Oui, son héros, Paul Hansen, est en prison, au Canada, au Québec. L’intérêt principal du roman repose sur cette narration croisée puisque le narrateur et héros interrompt à intervalle régulier le récit de sa vie (depuis sa naissance jusqu’au moment critique) pour nous livrer des anecdotes sur son présent, sur sa vie quotidienne à la prison de…

Voir l’article original 265 mots de plus

2 réflexions sur “Des églises, des dadas et des Harley (Jean-Paul Dubois, Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s