Des églises, des dadas et des Harley (Jean-Paul Dubois, Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon)

Pamolico : critiques, cinéma et littérature

Ce roman a été lu dans le cadre du Prix du Roman des Étudiants France Culture / Télérama.

Chaque année, je me dis que le Goncourt est moins exigeant que l’année précédente. Et c’est plutôt positif– je n’ai jamais réussi à lire plus de cinquante pages de Boussole de Matthias Esnard…

Ici, une plume accessible, bien qu’un peu trop géographique pour être légère. Jean-Paul Dubois aime en effet se perdre dans des descriptions détaillées au millimètreprès de paysages / pays / avions / cellules / églises / prisons. Oui, son héros, Paul Hansen, est en prison, au Canada, au Québec. L’intérêt principal du roman repose sur cette narration croisée puisque le narrateur et héros interrompt à intervalle régulier le récit de sa vie (depuis sa naissance jusqu’au moment critique) pour nous livrer des anecdotes sur son présent, sur sa vie quotidienne à la prison de…

Voir l’article original 265 mots de plus

Le Lion amoureux

À la française ...

Image

Le Lion amoureux

À Mademoiselle de Sévigné1

Sévigné, de qui les attraits
Servent aux Grâces de modèle,
Et qui naquîtes toute belle,
À votre indifférence près,
Pourriez-vous être favorable
Aux jeux innocents d’une fable,
Et voir, sans vous épouvanter,
Un lion qu’Amour sut dompter ?

Amour est un étrange maître !
Heureux qui peut ne le connaître
Que par récit, lui ni ses coups !
Quand on en parle devant vous,
Si la vérité vous offense,
La fable au moins se peut souffrir :
Celle-ci prend bien l’assurance

De venir à vos pieds s’offrir,
Par zèle et par reconnaissance.

Du temps que les bêtes parlaient,
Les lions entre autres voulaient
Être admis dans notre alliance.
Pourquoi non ? puisque leur engeance
Valait la nôtre en ce temps-là,
Ayant courage, intelligence,
Et belle hure outre cela.
Voici comment il en alla :

Un lion de haut parentage,
En passant…

Voir l’article original 222 mots de plus

L’Appel de la forêt

Girl kissed by fire

Jack London

Buck est un chien choyé par ses maîtres, jusqu’à ce qu’il soit enlevé et vendu pour devenir chien de traîneau. De maîtres en maîtres, de compagnons en compagnons, Buck va évoluer au travers de ces nombreuses aventures.

Eh oui, à quasi 30 ans, je n’avais toujours pas lu de Jack London, il fait parti de ses auteurs classiques qui m’ont échappé. Grâce à un livre audio, voilà le tort réparé, d’autant plus qu’on peut apprécier ce roman à n’importe quel âge, même s’il aura peut-être moins d’impact sur moi qu’il aurait pu en avoir 20 ans plus tôt.

Malgré quelques défauts dans le personnage (Buck est quand même toujours le meilleur, plus fort, plus intelligent, plus résistant, etc), l’histoire et les rencontres faites sont intéressantes. Les différents maîtres qu’il peut avoir nous montrent un panel, à la fois de portraits humains, animaux, mais également de lieux et de…

Voir l’article original 30 mots de plus

I hate happiness!

News from Ibonoco

« Quant au bonheur, il n’a presqu’une seule utilité, rendre le malheur possible. »

Albert Camus (1913 – 1960) in L’envers et l’endroit, 1937, est un célèbre écrivain, philosophe, romancier, dramaturge, journaliste, essayiste et nouvelliste français. Il a été journaliste militant engagé dans la résistance et après la guerre en écrivant des articles pour le journal Combat. Prix Nobel de littérature en 1957. Michel Gallimard et Albert Camus meurent tragiquement le 4 janvier 1960 dans un accident de voiture…

« As for happiness, it has almost only one use, to make misfortune possible. »

Albert Camus (1913 – 1960) in L’envers et l’endroit, 1937, is a famous French writer, philosopher, novelist, playwright, journalist, essayist and short story writer. He was a militant journalist involved in the resistance and after the war by writing articles for the newspaper Combat. Nobel Prize for Literature in 1957. Michel Gallimard and Albert Camus died tragically…

Voir l’article original 8 mots de plus

La triade du bourreau de Christian Blanchard

Collectif polar : chronique de nuit

La triade du bourreau de Christian Blanchard. Paru le 30 avril 2010 chez EdB (Les Editions du Barbu) ; 10€ ;  (248 p.) ; 18 x 13 cm

Le résumé :

1989. À la demande d’un officier de police, un jeune archiviste effectue des recherches dans les journaux parus à la fin des années soixante. Il doit retrouver des articles de presse sur la disparition d’une jeune femme morte et abandonnée dans les égouts de la ville.

L’année suivante, le policier instigateur de cette recherche disparaît sans laisser de traces. Il réapparaît quatorze ans plus tard, hagard, déambulant dans le centre-ville.

Durant tout ce temps, des dizaines de personnes d’ethnie, de taille et de sexe différents meurent de façon violente. Un seul point commun : il leur manque la dernière phalange à l’auriculaire droit.

L’auteur : Enseignant, formateur, proviseur, Christian Blanchard a été tout cela. Dans une autre vie. Qu’il…

Voir l’article original 337 mots de plus

(#506) Gaël Tchakaloff – Vacarme | LES LIVRES DE K79

Court résumé: Pour faire sa place dans le monde professionnel, Lucile Buffet est devenue Gaël Tchakaloff… Mon avis: Merci aux éditions Flammarion pour cette lecture! J’ai découvert Gaël Tchak… Source : (#506) Gaël Tchakaloff – Vacarme | LES LIVRES DE K79

Jamais d’autre que toi Rupert Thomson

La viduité

9782330128609

Histoire d’un effacement plein d’images, itinéraire d’une femme, Claude Cahun, qui refusa toute appartenance, par le portrait qu’en dresse sa compagne de toute une vie. Avec une prose à la fois très renseignée et d’une grande limpidité pour rendre le contexte, Rupert Thomson retrace le parcours de cette photographe et autrice, de ses malaises et de ses résistances. Avec humilité et délicatesse, Jamais d’autre que toi rend aussi hommage au soutien indéfectible, au regard privilégié de sa compagne.

Voir l’article original 944 mots de plus