« Veuf » de Jean-Louis Fournier (Stock, 2011 ; Le Livre de poche, 2013)

Les miscellanées d'Usva

Retrouver Jean-Louis Fournier est toujours source de joie pour moi, même s’il s’agit souvent d’évoquer des sujets intimes qui peuvent s’avérer douloureux. Ses livres ont toujours ce double ton, entre la mélancolie et l’espièglerie et c’est quelque chose que j’aime. Même quand je ne suis pas d’accord avec une formulation, j’aime ne pas être d’accord avec lui. Je crois que c’est ça, un lecteur conquis, non ?

Quatrième de couverture : « Je suis veuf, Sylvie est morte le 12 novembre, c’est bien triste, cette année on n’ira pas faire les soldes ensemble. Elle est partie discrètement sur la pointe des pieds, en faisant un entrechat et le bruit que fait le bonheur en partant. Sylvie m’a quitté, mais pas pour un autre. Elle est tombée délicatement avec les feuilles. On discutait de la couleur du bec d’un oiseau qui traversait la rivière. On n’était pas d’accord, je lui ai…

Voir l’article original 801 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s