« Hideout » de Masasumi Kakizaki (Ki-oon, 2011)

Les miscellanées d'Usva

J’ai craqué sur ce manga car la couverture m’a happée, pour son côté one shot que j’apprécie aussi (je ne suis pas conçue pour savoir où j’en suis dans les séries) et pour son ton un peu horrifique. Genre que je ne lis jamais, que je regarde très peu, mais vu que le manga arrive à me faire sauter certaines barrières pourquoi se priver d’une occasion d’agrandir le spectre des possibles ? Et puis je m’installe sous mes innombrables couettes, comme un bébé oiseau dans un nid douillet et j’en arrive aux premières pages. Et là, plus hyper sûre que la soirée sera douce…


Quatrième de couverture : « Les ténèbres d’une forêt plongée dans la nuit. Sous une pluie battante, un homme déterminé traque une victime terrifiée. La décision de Seiichi Kirishima est prise : ce soir, il va tuer sa femme.

Pourtant, un an plus tôt, c’était un…

Voir l’article original 387 mots de plus

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s