L’Afrique du futur (Rouge impératrice, Leonora Miano)

Pamolico, critiques romans et cinéma

Ce roman est ardu à lire… Tellement ardu que d’aucuns n’arriveront pas au bout. L’idée de base est pourtant intéressante. L’auteure raconte une histoire d’amour ayant pour toile de fond une Afrique futuriste, une Afrique toujours debout, recentrée sur elle-même, sur son Histoire, son passé et ses ancêtres (les esprits ont ici la parole) et ayant même survécu à ses anciens colons – dont les fameux fusali, les Français (nous apprendra le glossaire). Le Katiopa réunifié, regroupant de nombreuses nations du « Continent », est en paix (ou dans un état s’en approchant) avec les pays qui l’entourent et ne l’ont pas encore rejoint. Malgré tout, Ilunga, le héros, et les autres membres de l’Alliance sont inquiets au sujet des Sinistrés, des occidentaux ayant fui leur pays européen, ou bien choisi de renouer avec leurs racines. Le racisme s’est inversé et ce sont ici ces Blancs qui sont…

Voir l’article original 329 mots de plus

2 réflexions sur “L’Afrique du futur (Rouge impératrice, Leonora Miano)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s