L’éternité, brève Étienne Verhasselt

La viduité

leternite-breve

L’instant et ses chutes, l’absurdité et ses échappées. En soixante-et-onze brèves nouvelles, d’un absurde souvent grinçant, toujours avec une discrète mélancolie amusée, Étienne Verhasselt dessine un univers singulier tout en ruptures, en dédoublements de la conscience ou de la caricature. Pris un à un, les textes de L’éternité, brève ne suscitent pas tous l’adhésion ou l’enthousiasme du lecteur. Pourtant, le recueil dans sa répétition et autres ressassements dessine une architecture flottante, une logique folle à l’attachant dérisoire.

Voir l’article original 982 mots de plus

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s