« Tous tes enfants dispersés » de Beata Umubyeyi Mairesse (Autrement, 2019) #RL2019

Les miscellanées d'Usva

Ce roman était pour moi l’un des indispensables de la rentrée littéraire : pour son sujet, pour sa maison d’édition fiable et pour son auteure que je n’avais pas encore découverte mais dont j’avais pu croiser les recueils de nouvelles – qui sont passsés de la wishlist à la PAL durant l’été.


Quatrième de couverture : « Peut-on réparer l’irréparable, rassembler ceux que l’histoire a dispersés ? Blanche, rwandaise, vit à Bordeaux après avoir fui le génocide des Tutsi de 1994. Elle a construit sa vie en France, avec son mari et son enfant métis Stokely. Mais après des années d’exil, quand Blanche rend visite à sa mère Immaculata, la mémoire douloureuse refait surface. Celle qui est restée et celle qui est partie pourront-elles se parler, se pardonner, s’aimer de nouveau ? Stokely, lui, pris entre deux pays, veut comprendre d’où il vient.

Ode aux mères persévérantes, à la transmission…

Voir l’article original 465 mots de plus

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s