Foisonnant mais passionnant (Les jungles rouges, Jean-Noël Orengo)

Pamolico : critiques, cinéma et littérature

Jean-Noël Orengo, romancier toujours inspiré par le « Karmastan » évoqué par l’un de ses héros (l’Asie du Sud-Est, les pays du karma) puise encore une fois son inspiration dans l’Indochine. Il dresse ici une véritable fresque historique, brassant des décennies d’Histoire, commençant au début des années 1920 pour atterrir en 2016, s’arrêtant en 1950 au passage, mais aussi en 1975, en 1980, et en 1990. Il passe du Vietnam à la Thaïlande, effectue un petit détour par le Cambodge pour revenir à Paris, évoque des personnages réels et d’autres fictifs, tandis que pour certains, le lecteur reste hésitant quant à savoir s’ils ont existé. Peut-être que quelques lignes à la fin du récit auraient pu nous éclairer davantage… Autant dire que nous sommes souvent égarés entre deux phrases, entre deux pays, errant dans les méandres de l’Histoire, perdus entre le territoire Viêt-Cong et celui des Khmers…

Voir l’article original 269 mots de plus

Publicités

2 réflexions sur “Foisonnant mais passionnant (Les jungles rouges, Jean-Noël Orengo)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s