Cinéma : « Grâce à Dieu » de François Ozon – « Les Confins du monde » de Guillaume Nicloux

La culture dans tous ses états

2180797.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxxL’Histoire : Alexandre vit à Lyon avec sa femme et ses enfants. Un jour, il découvre par hasard que le prêtre qui a abusé de lui aux scouts officie toujours auprès d’enfants. Il se lance alors dans un combat, très vite rejoint par François et Emmanuel, également victimes du prêtre, pour « libérer leur parole » sur ce qu’ils ont subi. Mais les répercussions et conséquences de ces aveux ne laisseront personne indemne.

François Ozonaborde la question de la pédophilie dans l’Église catholique avec une acuité saisissante. Son film « Grâce à Dieu » est bouleversant et il provoque une onde de choc en nous spectateur, que l’on soit croyant ou non d’ailleurs. Les acteurs/actrices sont tous exceptionnels et criant de vérité. Melvil Poupaud bien sûr, Swann Arlaud et celui qui m’a le plus touché, Denis Ménochet que j’ai trouvé absolument incroyable. Hélène Vincent et Josiane Balasko sont remarquables…

Voir l’article original 769 mots de plus

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s