Azteca de Gary Jennings

Collectif polar : chronique de nuit

Azteca, de Gary Jennings par Ge notre Porte Flingue pour le bingo de l’éte de Thrillers & Vous.

 Un livre de plus de 800 pages

Le livre : Azteca de Gary Jennings. Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Martine Leroy. Réédité en poche le 1er juillet 2008. 10€90. (1055 p.) ; illustrations en noir et blanc, cartes ; 18 x 11 cm

4e de couv :

Azteca

  1. Don Juan de Zumarraga, évêque du diocèse de Mexico, capitale de le Nouvelle-Espagne, est chargé par Charles Quint de s’informer « auprès d’anciens Indiens sur l’histoire de leur pays, de leurs gouvernements, de leurs coutumes… » C’est Mixtli, dit Nuage Sombre, un vieux Mexicatl. jadis copiste, « outrecuidant spécimen d’une race déchue », qui est choisi pour témoigner.

L’histoire qu’il va raconter, c’est celle d’une civilisation qui s’est épanouie seule pendant de longs siècles et qui s’est éteinte sous les coups de boutoir…

Voir l’article original 821 mots de plus

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s