Une uchronie ambitieuse (Civilizations, Laurent Binet)

Pamolico : critiques, cinéma et littérature

Ce livre est d’un genre étrange, hybride. Il s’agit en réalité d’une uchronie, et nous sommes donc confrontés à un mélange de faits réels et inventés.

Laurent Binet réalise ici une performance. Il réécrit l’Histoire d’une façon assez impressionnante, partant du principe que les peuples d’Amérique Latine que les Occidentaux ont conquis sortent vainqueurs de ces combats. Son récit est découpé en quatre parties.
Il commence par narrer les exploits des Groenlandais qui vont au Sud, toujours plus au Sud, vers l’Argentine et sa terre de feu, colonisant certaines îles, mêlant leurs croyances à celles des autochtones.
Ensuite, il est question de Christophe Colomb : son journal de bord (trafiqué, j’imagine) nous est donné à lire, rédigé d’une façon poussiéreuse supposée représenter le français d’alors. Il raconte sa défaite face aux Cubains qui continuent à prier Thor, leurs divinités s’étant mélangées aux dieux nordiques. Colomb nous…

Voir l’article original 455 mots de plus

Publicités

2 réflexions sur “Une uchronie ambitieuse (Civilizations, Laurent Binet)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s