La femme sans ombre de Christine Féret-Fleury

Collectif polar : chronique de nuit

Le livre : La femme sans ombre de Christine Féret-Fleury. Paru le 16 mai 2019 aux Ed. Denoël. 17€90. (258 pages) ; 21 x 14 cm

4e de couv

Sa passion ? L’opéra. Son métier ? Tueuse à gages.

Elle n’a pas de nom. Se tient à distance de tout et d’abord d’elle-même. Restauratrice le jour, elle se transforme, la nuit, en machine à tuer.

Quand elle n’obéit pas aux ordres de ses commanditaires, elle court le monde, d’opéra en salle de concerts, pour écouter les œuvres de son compositeur fétiche, Richard Strauss.

Son prochain contrat ? Une cheffe d’orchestre à la célébrité naissante…

Elle s’appelle Hope Andriessen. D’origine rwandaise, elle a assisté au massacre d’une grande partie de sa famille. Depuis, la musique est son foyer et sa seule raison de vivre.

Après des années d’efforts acharnés, elle vient d’être nommée à la tête d’un grand orchestre ; juste avant Noël, elle dirigera un opéra de Strauss, La femme sans ombre.

Voir l’article original 651 mots de plus

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s