Le corridor de la tentation

À la française ...

Voltaire – Le corridor de la tentation

Voltaire est l’auteur de contes très spirituels, par le moyen desquels il fit entendre d’importantes vérités à ses contemporains. En voici un contre les fermiers généraux de l’ancien régime.

Nabussan, un des meilleurs rois de l’Asie, était toujours loué, trompé et volé: c’était à qui pillerait ses trésors. Le receveur général donnait toujours cet exemple, fidèlement suivi par les autres.

Le roi le savait; il avait changé de trésorier plusieurs fois; mais il n’avait pu changer la mode établie.

Le roi Nabussan confia sa peine au sage Zadig.

«Vous qui savez tant de belles choses, lui dit-il, ne sauriez-vous pas le moyen de me faire trouver un trésorier qui ne me vole point?

— Assurément, répondit Zadig, je sais une façon infaillible de vous donner un homme qui ait les mains nettes.»

Le roi, charmé, lui demanda, en l’embrassant, comment il fallait s’y…

Voir l’article original 409 mots de plus

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s