La mer à Casablanca Francisco José Viegas

La viduité

lameracasa_miseenpage.jpeg

Polar aux pays des souvenirs, La mer à Casablanca scintille par la richesse de ses sensations, le poids exact de mélancolie avec lequel l’enquête criminel se cantonne à l’évocation d’ombre et à la biographie de fantômes. Francisco José Viejas poursuit les aventures de son commissaire Jaime Ramos comme une rêverie à travers le monde et la mémoire. À lire.

Voir l’article original 757 mots de plus

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s